Nouvelles Sénégal et Sierra Léone.

Nous sortons lentement d'une situation inédite dans nos sociétés occidentalisées où nous avons dû, par obligation, nous mettre à l’arrêt. Si nous reprenons peu à peu le cours de nos vies, les problèmes sont encore existants et nous ont démontré notre grande fragilité.
Pendant cette période difficile nous avons continué à assurer notre aide auprès des enfants Lydie, mais également auprès de quelques familles se trouvant dans le plus grand dénuement et dont le minimum vital n'était pas assuré.
Nous aurions aimé tendre la main de façon plus importante mais les finances ne nous le permettaient pas. Toutes les manifestations auxquelles nous devions participer dans le courant de l'année ont été annulées, ce qui réduit nos capacités financières.

SÉNÉGAL : pas de confinement général, mais fermeture des écoles, restriction des déplacements, fermeture des lieux de culte, couvre feu. Mais peu à peu toutes ces mesures sont levées, une grande partie de la population a besoin pour sa survie de trouver quotidiennement ses moyens de subsistance. Le virus continue de circuler au Sénégal, mais difficile d'apporter un chiffre exact de contamination et de décès. Il semblerait que la jeunesse de la population et la constante confrontation des virus et bactéries jouent en leur faveur.
Certaines facultés proposent maintenant depuis quelques jours des cours en ligne et reprise des cours pour les élèves se trouvant en classe d'examens. Mais difficile de confirmer tout cela avec exactitude.

SIERRA LEONE : nous continuons à assurer le fonctionnement du foyer Lydie et apporter notre aide alimentaire et de santé. Les écoles sont fermées depuis plusieurs mois et un confinement total a été instauré par périodes de 3 à 10 jours afin de pouvoir s'approvisionner. Les prix des aliments de base ont augmenté et laissent des populations dans le plus grand dénuement, Nous avons apporté notre aide à une famille d'handicapés et leurs enfants, au foyer d'enfants aveugles où 4 de nos filles Lydie sont scolarisées ainsi qu'à Sunkarie et ses trois enfants. Pendant cette période, Sunkarie a été expulsée de son logement (faute de paiement) sans aucun moyen de s'alimenter. Nous avons cherché une solution pérenne à son problème en lui retrouvant un lieu de vie, en lui apportant une aide d'urgence ainsi que le capital afin de démarrer un petit commerce. Nous espérons pouvoir la sortir peu à peu de sa grande précarité. Du coté sanitaire, même constat qu'au Sénégal, le peu de structures médicales et le manque de moyens ne permettent pas d'apporter des chiffres exacts de contamination.

Voici quelques photos que nous avons reçues récemment (la qualité n'est pas toujours au rendez-vous, mais l'important n'est pas là).

Bon weekend à toutes et à tous !

Notre Mission

L’Association Lydie a pour but de venir en aide aux jeunes filles défavorisées (abandonnées, orphelines, parents handicapés…) d’Afrique de l’Ouest qui n’ont pas les moyens financiers de poursuivre leurs études scolaires.
Elle prend en charge la totalité des frais comme les inscriptions, les vêtements, le transport, la cantine, les frais médicaux d’urgence, depuis la maternelle jusqu’aux études supérieures. L’Association Lydie assure également un soutien moral et un accompagnement des filles dans leur parcours scolaire.

Coordonnées

Association Lydie    123 avenue du Clos   59230 SAINT-AMAND-LES-EAUX    FRANCE
Tél : +33 (0)6 89 08 98 55     +33 (0)3 27 48 60 52     Mail : contact@lydie.org     Facebook : association lydie
Association régie par la loi du 1er juillet 1901, Sous-Préfecture de Valenciennes le 26/01/2008
Identification WALDEC : W596002788  – N° de SIRET : 820 115 103 00013